Nouvelles technologies

* Une évaluation est requise par un audioprothésiste pour déterminer si cette prothèse vous convient.

L’invention des prothèses auditives numériques (ou digitales) a complètement changé la façon d’appareiller les malentendants. Sur le marché canadien, l’arrivée de ces nouvelles technologies numériques s’est fait en 1996. De plus, les manufacturiers veulent, dans un futur rapproché, satisfaire la clientèle en miniaturisant les prothèses. Les prothèses numériques nous permettent en général :

  • d’améliorer la compréhension en milieux bruyants.
  • de réduire le niveau de bruit environnant.
  • d’accéder à une meilleure clarté sonore (comme celle d’un disque compact).
  • d’avoir un contrôle de volume automatique.
  • de reprogrammer les prothèses en cas de baisse ou de changement dans l’audition.
  • d’offrir une plus grande flexibilité et précision d’ajustement de votre perte d’audition.
Au début des années 2000, l’invention des prothèses de type “embout ouvert” révolutionne les façons de faire les ajustements ainsi que les prothèses de type “RIC”. Voyant l’arrivée massive de la population malentendante, les prothèses auditives s’adaptent à l’évolution technologique tel les prothèses plus stylisées avec des choix de couleurs, des compatibilités avec les téléphones cellulaires (Bluetooth), des piles rechargeables ainsi que des compatibilités avec des appareils audio (MP3, Ipod, système de son, etc.).
Tous les réglages nécessaires sur ces prothèses programmables se font à notre bureau, par l’audioprothésiste, qui utilise les logiciels de programmation. Donc, si vous désirez vous procurer ces prothèses auditives numériques, une évaluation est préalable à cet achat. Ensuite, quelques consultations sont prévues pour s’assurer des bons réglages afin d’optimiser le rendement des prothèses. Il est donc primordial de se rencontrer quelques fois pour effectuer les ajustements nécessaires.

Si vous avez des problèmes ou croyez en avoir, n’hésitez pas à nous consulter. Nous pouvons vous donner un rendez-vous dans les jours qui suivent. De plus, si vous voulez profiter d’une période d’essai sur ces nouvelles technologies, communiquez avec nous, il nous fera plaisir de vous les faire essayer au bureau.

Un brin d’histoire…

Auriez-vous cru que les prothèses auditives sont aussi âgées que le téléphone? En fait, Graham Bell voulait inventer une prothèse auditive pour sa femme malentendante, lorsque par « erreur », il découvrit le téléphone. Le célèbre inventeur a donc aussi la création des prothèses auditives à son actif, également en 1876.

Les premières prothèses fonctionnaient au carbone, puis ce fut l’apparition des prothèses à lampe avec leur micro piézoélectrique en 1920. En 1947, l’invention du micro magnétique fait véritablement avancer la technologie et ce fut les appareils auditifs au micro à électret dans les années 80.

Depuis le début des années 90, les prothèses auditives programmables ont pris la relève et sont présentement en expansion avec l’arrivée des différentes sortes de prothèses programmables.